devenir-nomade

Devenir nomade :

liberté géographique et financière

 

De plus en plus, les passionnés de voyages cherchent à en faire leur mode de vie et à devenir nomades. Autrement dit, à atteindre une plus grande liberté géographique et financière. Ainsi, ils peuvent voyager autant qu’ils le souhaitent. On remarque aussi que le plus souvent, les gens ont l’image du nomade comme étant automatiquement un digital nomad. Pourtant, il existe mille et une façons de vivre un mode de vie nomade. Si c’est également ton objectif, sache que tu ne dois pas obligatoirement devenir influenceur ou blogueur voyage pour réaliser ce rêve. C’est ce qu’on va voir dans cet article.

 Devenir nomade : en théorie

Nomade ou sédentaire

Comme je l’ai dit au début de cet article, il existe une quantité infinie de possibilités entre vie nomade et sédentaire. Tout d’abord, au niveau de la fréquence des voyages. Par exemple, une personne peut avoir pour objectif de changer de ville toutes les semaines. Alors qu’un autre nomade voudra quant à lui rester plusieurs mois consécutifs dans une même destination. Après quoi, il repartira sur les routes du monde.

Mais au-delà de la fréquence des déplacements et des déménagements, on remarque également de nombreuses possibilités professionnelles. Si les blogueurs voyage et les influenceurs sont certainement ceux qui font le plus parler d’eux et de leur mode de vie, ils ne sont pas les seuls à voyager à longueur de temps ! Il est évident que pour pouvoir vivre une vie nomade, il faut des rentrées financières régulières. Parce que même si on consomme dans des pays parfois moins chers, on continue de consommer ! Par conséquent, il est impératif de trouver un emploi ou tout autre moyen de gagner de l’argent tout en voyageant. Et ça, il y en a plein !

C’est notamment avec ces 2 nuances-ci primordiales qu’on peut constater que devenir nomade ne suit pas un chemin tout tracé. En effet, il existe autant de modes de vie qu’il n’existe de nomades. N’aie pas peur de t’écouter et de te créer celui qui te convient. Même si ce n’est pas celui-là qu’on nous montre sans cesse sur les réseaux sociaux.

Quoi qu’il en soit, tout mode de vie nomade a cependant ceci en commun : une certaine liberté géographique, financière et temporelle.

nomad-travel-coach

Liberté géographique, c’est quoi ?

Pour commencer, la liberté géographique est le fait de pouvoir partir où tu veux quand tu le veux. Concrètement, ça signifie que ta présence à un endroit déterminé n’est pas obligatoire. C’est pour ça qu’on parle souvent de nomades digitaux. Ce sont des personnes qui peuvent travailler uniquement de manière digitale. Autrement dit, aucune présence physique n’est requise dans leur profession. C’est comme ça qu’ils sont aussi libres de pouvoir travailler d’où ils veulent et de voyager comme ils veulent. 

Cependant, il y a d’autres façons d’atteindre davantage de liberté géographique qu’en travaillant en ligne.

Liberté financière, c’est quoi ?

Ensuite, la liberté financière, c’est d’être libre de faire ce qu’on veut, d’acheter ce qu’on veut, de consommer ce qu’on veut sans devoir se préoccuper de l’argent.  C’est gagner suffisamment que pour que l’argent ne soit plus un frein dans la réalisation de nos rêves et de notre quotidien.

Beaucoup pensent qu’on devient libre financièrement une fois qu’on atteint les millions d’euros. Faux ! En fait, chaque personne atteint sa liberté financière à partir d’un montant différent. En effet, tout dépend de tes rêves, de tes objectifs et, par conséquent, des dépenses que tu estimes nécessaires à vivre la vie que tu souhaites. Je connais des gens qui considèrent leur liberté financière à 3 000 € par mois. A côté de ça, j’en connais d’autres qui aiment davantage la consommation de produits et de services de luxe et qui ne pensent pas être libres financièrement avant d’avoir atteint les 50 000 € par mois.

voyageur-panorama-paysage
femme-digital-nomad

La liberté temporelle, c’est quoi ?

Enfin, la liberté temporelle consiste à pouvoir disposer de son temps comme on le souhaite. Autrement dit, être libre d’organiser son emploi du temps comme on l’entend. Ne travailler qu’à partir de 13h, faire du sport à 16h ou encore de prendre une pause midi à 14h30 si c’est que tu veux. En gros, quand tu as atteint la liberté temporelle, tu fais ce que tu veux quand tu veux.

Finalement, ces 3 formes de liberté sont souvent celles que les apprentis nomades souhaitent atteindre. Elles sont à la fois liées et distinctes. En effet, tu peux très bien être libre géographiquement mais ni financièrement ni temporellement. Et vice versa. La liberté géographique et temporelle étant toutes les 2 liées au métier de la personne, je les regroupe ensemble dans la suite de cet article.

Devenir nomade :

La liberté géographique et financière concrètement

Concrètement, il existe de nombreux moyens pour devenir nomade et atteindre la liberté géographique et financière. Parmi eux … :

Devenir nomade freelance

Un freelance, c’est quoi ?

Un freelance est une personne indépendante qui travaille sous forme de missions ponctuelles ou régulières pour ses clients. Énormément de métiers peuvent se faire sous un statut de freelance. En effet, tu peux monétiser énormément de compétences sous formes de missions freelance. Par exemple : web designing, développement d’applications mobiles, digital marketing, rédaction, traduction, photographie, community manager, graphisme, consulting SEO, etc. 

Mais au-delà de ces idées de métiers freelances, n’hésite pas à imaginer un moyen de facturer des missions ponctuelles dans tes propres compétences. Par exemple, j’ai rencontré un travel designer qui travaillait dans une agence de voyage réceptive en tant que freelance. Pourtant, les travel designers ont généralement un contrat employé avec l’agence de voyage Comme quoi, il y a toujours moyen d’adapter tes propres projets à ton mode de vie !

Avantages et inconvénients du métier de freelance

Comme expliqué juste avant, un freelance est un travailleur indépendant facturant ses prestations ponctuelles à ses clients. Le freelance est donc son propre patron, avec les avantages et les inconvénients que ça engage :

 

  • Liberté de gérer son temps comme on l’entend
  • Liberté de travailler d’où on veut
  • Liberté de faire votre travail à votre sauce
  • Plus grande possibilité d’évolution de carrière qu’en tant qu’employé, encore plus comparé aux employés nomades
  • Grande responsabilité puisque personne ne vérifie notre travail
  • L’incertitude de trouver des clients
  • La variation des revenus d’un mois à l’autre
  • Souvent, le freelance ne compte pas ses heures en lançant son activité. Comme tout indépendant, il doit travailler dur au début pour se faire connaître et développer sa clientèle
  • Nécessité d’anticiper ses dépenses car la rémunération de sa prestation est bien souvent différée et sera payée bien après le travail fourni

 

De plus en plus, les entreprises font appel à des freelances pour certaines missions précises. Et ce à la place d’engager une personne à temps plein au sein de leur équipe. En fait, les freelances présentent plusieurs avantages pour les entreprises. Déjà, ils ont une valeur ajoutée très personnelle. De plus, ça leur permet également de ne pas engager une nouvelle personne à temps plein mais de ne payer le travail fourni que par mission ponctuelle… Ce qui est souvent bien plus avantageux pour les entreprises.

Devenir entrepreneur en ligne

Etre entrepreneur digital, c’est quoi ?

L’entrepreneur digital a lui aussi un statut d’indépendant. Mais la différence avec le freelance, c’est que l’entrepreneur crée sa propre entreprise, alors que le freelance travaille à coup de missions pour d’autres entreprises. De cette manière, leurs métiers et leurs quotidiens diffèrent quelque peu.

De fait, le freelance doit sans cesse trouver de nouvelles missions. Contrairement à l’entrepreneur qui doit quant à lui sans cesse perpétuer sa clientèle. Que ce soit auprès de sa clientèle passée ou en ciblant de nouveaux prospects. De plus, ce ne sont pas des entreprises qui le rémunèrent pour des missions précises mais leur clientèle, en échange de ses produits et / ou services.

La différence avec l’entreprenariat en dur (donc pas en ligne), c’est que l’entrepreneur digital peut tout faire à l’aide d’un ordinateur et d’une connexion internet. Sa présence n’est que rarement requise à un endroit spécifique à un moment déterminé. Ce qui lui laisse énormément de liberté. Toutefois, qui dit indépendant, dit aussi plus de responsabilités. Comme pour le freelance, si l’entrepreneur ne travaille pas suffisamment ou pas assez bien, cela impactera directement sa propre rémunération. Contrairement à un employé qui reçoit son salaire quoi qu’il arrive. Il est donc de sa propre responsabilité de s’organiser et de toute mettre en oeuvre pour percer dans son projet.

voyage-nomade
freelance-entrepreneur-nomade
devenir-nomade-freelance
social-media-freelance
Des possibilités infinies

Un autre point commun avec les freelances, c’est qu’en tant qu’entrepreneur digital, tu peux à peu près tout créer. Appuie-toi sur tes propres compétences, tes propres qualités et tes propres centres d’intérêt. Il n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui de trouver des moyens innovants de monétiser un projet qui nous tient à coeur. Evidemment, ça ne tombe pas du ciel. Ca demande de la réflexion, de l’organisation et beaucoup de travail, surtout au début. Mais il y a à peu près autant d’idées d’entreprises que d’entrepreneurs

Alors n’hésite pas à croire en tes rêves d’entreprise en ligne ! Tu tiens probablement quelque chose d’intéressant. Et si ce n’est pas viable à l’état actuel de ton projet, n’abandonne pas. Il suffit d’y réfléchir et de travailler pour “pivoter” comme on dit. Le pivot, c’est le fait de prêter attention aux conditions de la réalité. Notamment tes compétences réelles, la demande réelle du marché (car tu ne crées pas un produit ou un service pour toi mais bien pour tes clients), etc. En y accordant de l’importance, tu modifies ton projet initial pour qu’il réponde davantage aux restrictions réelles de ton environnement. Et c’est cette adaptation du projet en fonction de la réalité du terrain qu’on appelle “le pivot”.

Quoi qu’il en soit, l’entrepreneuriat digital est à l’heure actuelle l’un des moyens les plus utilisés pour vivre une vie de nomade. Parmi ces projets entrepreneurs, on retrouve par exemple : les blogueurs, les coach en ligne, les formateurs en ligne, la création de contenu digital (e-books par exemple), etc.

Devenir nomade grâce aux réseaux sociaux

Mythe ou réalité ?

Gros sujet de débat… En fait, c’est réalisable, mais il y a beaucoup d’appelés pour peu d’élus. Je ne recommande pas vraiment d’envisager de devenir nomade uniquement en comptant sur les réseaux sociaux. En revanche, tu peux évidemment t’appuyer sur ces plateformes et applications pour promouvoir ton activité ! Que tu sois entrepreneur ou freelance, tu as tout à gagner à te créer une communauté engagée. D’autant plus à l’heure actuelle, où les médias sociaux sont devenus un tremplin essentiel pour le partage d’information et le marketing viral. 

Quels réseaux sociaux ?

Selon ton activité et ton domaine, certains réseaux sociaux seront plus adaptés à ton projet que d’autres. De manière générale, Instagram est lié à l’esthétique visuel. Si tu travailles donc dans un domaine porteur de belles images (la mode, le voyage, le graphisme, etc), avoir un compte Instagram te permettra d’atteindre des prospects directement. Qui plus est, l’impact émotionnelle, en réaction à de beaux visuels, est l’un des plus puissants pour dénicher de nouveaux prospetcs.

Ensuite, les pages Facebook perdent de plus en plus en visibilité et en engagement. Cependant je fais partie de ces personnes qui pensent qu’avoir une page Facebook pour une activité professionnelle est primordial. En effet, à l’heure où quasiment tout le monde a un compte Facebook, ça me semble indispensable de pouvoir communiquer sur ce réseau également. Tant qu’on ne mise pas toute sa stratégie de communication là-dessus, ça reste un indispensable selon moi.

Enfin, les autres réseaux sociaux comme LinkedIn, Youtube ou encore Twitter peuvent s’avérer intéressants en fonction de ton projet et de ta cible. Mais à nouveau, c’est un peu au cas par cas.

Vivre des réseaux sociaux, c’est possible ?

Pour finir, je dirais qu’il ne vaut mieux pas miser tout ton business modèle dessus. Mais apprends à gérer correctement les réseaux sociaux pour te développer une belle communauté et un bon engagement de celle-ci. Apprends à jongler avec les algorithmes des plateformes et tu pourras vraiment les utiliser comme tremplin ultra puissant pour tes projets professionnels quels qu’ils soient ! Si tu cherches à propulser ton business sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram, je te recommande la formation de qualité de Manon. Tu y apprends tout ce qu’il y a à savoir : des bases aux détails les plus professionnels et ce, en temps réel (oui parce qu’on le sait, les algorithmes changent tout le temps).

blog-voyage
facebook-reseaux-sociaux
seo-referencement

Devenir nomade grâce à l’affiliation

Tu t’es peut-être déjà demandé comment les blogueurs arrivaient à gagner de l’argent avec leur blog ? Et bien l’affiliation est l’un de ces moyens. Et ce qui est génial avec l’affiliation, c’est que c’est accessible à tous et très facilement !

 

Concrètement, l’affiliation c’est quoi ?

L’affiliation est une technique en e-marketing où une entreprise ou un freelance (l’annonceur) fait la promotion de ses produits ou services par le biais d’autres personnes ou entreprises (éditeurs) en échange d’une rémunération. Ce qui signifie que l’éditeur (en l’occurrence le blogueur) partage avec sa communauté un lien affilié renvoyant au site web de l’annonceur. Par exemple : un blogueur voyage rédige un article sur la méditation en Inde. Dans son article, le bogueur partage un lien renvoyant vers un e-book payant pour apprendre à méditer en 5 étapes. Ce lien peut être un lien affilié. C’est-à-dire que quand le lecteur clique sur le lien et fini par acheter l’e-book, un pourcentage du prix d’achat est reversé au blogueur en guise de compensation pour la publicité qu’il a faite de cet e-book en question. 

Evidemment, il y a énormément plus de nuances dans le monde de l’affiliation, mais grosso modo, c’est l’idée de base. L’exemple pris ci-dessus est évidemment tout à fait fictif. De plus, je parle des blogueurs mais c’est également le cas pour les instagrameurs et les youtubeurs. Des particuliers peuvent également obtenir un lien affilié et le partager avec leur propre réseau.

 

Le réseautage : une histoire de confiance

En fait, l’affiliation est basée sur un principe tout simple qui est le suivant : on a tous tendance à faire davantage confiance à une personne qu’on connaît qu’à une publicité à la TV par exemple. On remarque d’ailleurs qu’on prête attention aux reviews sur Tripadvisor plutôt qu’au site web de l’hôtel qui nous intéresse. Et si une personne qu’on connaît ou qu’on suit sur les réseaux (donc à qui on fait une certaine confiance) vante les mérites de l’établissement en question, on est prêts à y aller les yeux fermés !

Toutefois, si tu travailles avec le système d’affiliation, fais attention à ce que tu partages. Il est essentiel de penser à la qualité de tes recommandations pour éviter de ne décevoir ta communauté et de finir ainsi par perdre leur confiance. Certains blogueurs oublient un peu leur objectif initial, souvent basé sur le partage d’une passion et de bons plans, au profit de l’argent. Un conseil : ne propose jamais de services ou de produits que tu n’as pas toi-même testé et approuvé. La question magique à se poser : “est-ce que j’aurais conseillé ce service / produit si je ne touchais pas de commision en échange ?”. Si la réponse est non, alors abstiens-toi. 

 

L’affiliation : peu de travail et des résultats qui durent

Alors, oui et non ! Juste après, je vous parle de revenus passifs. L’affiliation peut-être considéré comme tel étant donné qu’une fois que tu as partagé ton lien et qu’il est disponible en ligne, tu ne dois plus y travailler de manière régulière. Donc tu suis le principe suivant : tu travailles une fois pour des résultats à vie.

En revanche, si tu veux continuer à avoir des vues et des clics sur ton lien affilié, tu devras continuer à proposer du contenu attrayant. Sinon personne ne suivra ton travail et plus personne ne tombera sur ta vidéo / ton compte / ton blog. Et par conséquent, personne ne cliquera sur ton lien affilié. C’est pourquoi il est primordial de continuer à travailler en parallèle pour développer ton audience et la qualité du contenu que tu proposes. 

Dans cette optique-là, je ne peux pas dire que c’est du “one shot” : travailler une fois pour des revenus à vie. Parce que tu devras de toute manière continuer à en prendre soin et à travailler un peu dessus pour rendre ton lien affilié attrayant et pertinent.

Toutefois, ça reste un travail limité pour des résultats parfois prometteurs quand c’est bien réalisé.

Devenir nomade grâce aux revenus passifs

Sais-tu ce qu’est un revenu passif ? Par définition, un revenu passif est un revenu que tu touches sans avoir besoin de fournir un travail. Concrètement, c’est un revenu que tu génères par un travail passé. Autrement dit, il ne répond pas aux habituels critères de “plus tu travailles, plus tu augmentes tes revenus”. Tu peux tout à fait ne plus toucher au business lié à tes revenus passifs pendant un mois puis y revenir ensuite, sans que cela n’impacte considérablement le montant que tu touches à la fin du mois.

lire-thé-habitude
Une prise de risque initiale

Cependant, si beaucoup de personnes imaginent les revenus passifs comme la clé du paradis, dis toi bien que peu de personnes mettent ça en pratique. Et pour cause ! Ce n’est pas spécialement difficile, mais ça demande une prise de risque initiale. Que ce soit en temps, en énergie ou en argent, tu devras d’abord t’investir à l’aveuglette, sans certitude que ça paie. Et pas tant de personnes que ça aiment prendre ce risque.

Pourtant, il y a 2 façons de voir cette “prise de risque”. Soit tu prends le risque de de ne jamais y arriver et de ne jamais être libre de ne “plus travailler” pour générer des revenus. Dans ce cas-là, tu ne risques pas d’échouer, mais tu ne risque pas de réussir non plus. Soit tu prends le risque de t’investir dans ton projet. Alors, tu peux soit avoir perdu ton investissement (en temps, en énergie ou en argent selon les business), ou tu peux avoir tout gagné. Autrement dit, tu as le choix entre ne rien gagner d’un côté et la possibilité de gagner de l’autre. 

Personnellement, vous l’aurez compris, je suis pour la prise de risque et la création de revenus passifs.

devenir-nomade-rentier-immobilier
devenir-nomade-rentier-immobilier
Quel type d’investissement pour quel type de business ?

Il existe plusieurs business qui permettent la création de revenus passifs en vue d’atteindre la liberté géographique et financière. Notamment l’investissement dans l’immobilier. Dans ce cas-là, c’est un investissement initial en argent qui est nécessaire, ce qui n’est pas accessible à tout le monde. Toutefois, l’immobilier reste sans aucun doute le moyen le plus utilisé pour se créer un revenu passif à long terme.

Je parlais de l’affiliation comme moyen de monétisation d’un blog. Mais c’est, de manière plus générale, également considéré comme un revenu passif ! Tu dois continuer de partager ton lien affilié, ton article ou ton code promo, mais la quantité de travail est minime par rapport aux bénéfices que tu peux en tirer si le travail est fait correctement. Il s’agit là d’un investissement en temps et en énergie mais nullement un investissement financier.

Et enfin, il existe d’autres moyens de créer des revenus passifs réguliers comme par exemple l’investissement en bourse, la cryptomonnaie, le dropshipping, etc.

Comment atteindre la liberté géographique et financière : les étapes

 

1) Définis ta liberté géographique et financière

Savoir qu’il existe de nombreuses possibilités, c’est bien. Mais savoir comment les atteindre, c’est encore mieux ! Pour commencer, je te conseille de prendre le temps de définir le mode de vie qui te fait rêver : Où veux-tu vivre ? A quelle fréquence veux-tu voyager ? De quoi as-tu besoin / envie ?

Ensuite, pense à chiffrer cet objectif. De combien par mois as-tu besoin pour vivre correctement ce mode de vie ? Effectivement, si ton rêve c’est de voyager tous les 10 jours vers une nouvelle destination en jet privé, tu n’auras pas besoin du même revenu mensuel qu’une personne dont le rêve est de faire le tour du monde en sac à dos…

En fait, le montant que tu obtiendras après calcul équivaut au montant de TA liberté financière. Ca peut être 2 500 € par mois comme ça peut monter jusqu’à 100 000 € par mois par exemple. Tout dépend de tes propres rêves et objectifs !

2) Forme-toi pour réussir

Beaucoup de personnes foncent tête baissée sans se préoccuper de leur formation. Et au contraire, d’autres se cachent des années derrière des formations théoriques sans jamais passer à l’action ou appliquer ce qu’ils ont appris. Dans les deux cas, je ne pense pas que ça soit la meilleure méthode. 

Selon moi, l’idéal est de te former auprès de personnes dont la réussite t’inspire mais pour une période limitée. Je ne pense pas que ça vaille la peine à l’heure actuelle d’enchaîner les diplômes universitaires pour au final effectuer une tâche de “faible ou moyenne qualification”. Si tu suis les bonnes formations, tu pourras apprendre l’essentiel et appliquer rapidement. Car si tu ne passes jamais à l’action, tu ne pourras jamais vérifier la qualité de ton apprentissage.

D’une part, il est important d’utiliser les erreurs des autres pour ne pas faire les mêmes. Mais d’autre part, il est essentiel d’essayer par toi-même pour continuer d’évoluer. Et cet apprentissage commence selon moi avec une lecture qui t’apprend à avoir un nouveau regard sur tes revenus : “Père riche, Père pauvre” de Robert Kiyosaki.

devenir-nomade-liberte-geographique-financiere
lecture-apprendre-devenir-nomade
diversification-des-revenus-idees

3) Diversifie tes revenus

Dans ce livre, l’entrepreneur Robert Kiyosaki explique d’ailleurs en détail pourquoi il est important de diversifier ses revenus. Effectivement, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres, il est plus prudent de toucher de l’argent par différentes sources de revenus plutôt qu’une seule. Au cas où l’une d’elle ne s’effondre soudainement. Si tu mises tout sur la même source, par exemple le salaire lié à ton emploi, tu prends le risque de te retrouver du jour au lendemain sans rien si par exemple tu te fais virer. En diversifiant tes revenus, tu t’assures une certaine sécurité au cas où un problème surviendrait. De cette manière, tu ne perds pas tout ce que tu as sur un coup de malchance.

Pour aller plus loin …

Enfin, il y a de nombreux sujets à aborder dans la thématique de la liberté géographique et financière. Que ce soit les détails de ce que j’ai rapidement survolé dans cet article volontairement généraliste ou d’autres facettes liées à ce mode de vie. Toutefois, je ne voulais pas aborder trop de détails ici. L’objectif était plutôt de te proposer un avant-goût de tes nombreuses possibilités.

J’aborde tous ces sujets bien plus en profondeur, accompagnés d’exemples concrets et de nombreux liens indispensables dans mon e-book “Nomade : mode d’emploi“. 

Louise
dunes-maroc-voyage