apprendre-le-bonheur-voyage

Apprendre le Bonheur

8 conseils pour bien commencer l’année 

Cette année 2020 nous a tous poussés à remettre en question nos habitudes et même pour certains nos conceptions de la vie, du bonheur, ou encore de nos attentes vis à vis de l’avenir par exemple. Maintenant que cette année touche à sa fin et que nous nous apprêtons à ouvrir un nouveau livre, je pense que c’est le moment idéal de te partager certains conseils pour apprendre à aimer ta vie.

Ces conseils sont basés sur mon expérience personnelle et des constats que j’ai pu faire ces dernières années. Je n’ai en aucun cas la prétention de dire qu’ils sont complets ou suffisants. Cependant, s’ils m’ont aidée à choisir une vie que je ne changerais pour rien au monde, j’espère qu’ils t’aideront également à faire de ta vie un sentiment de bonheur et de plénitude.

L’objectif de cet article est donc de te donner plusieurs clés qui pour moi ont été essentielles dans les changements de ma vie. Qu’ils soient effectifs (des comportements, des décisions importantes, etc) ou qu’il s’agisse de changement dans ma conception des choses. Car je suis persuadée que l’essentiel de cette notion de bonheur passe par ton état d’esprit et ta perception des choses, bien avant les faits “réels” si je puis dire.

Nouvelle année, nouveaux objectifs. Si 2020 a été un coup dur pour beaucoup d’entre nous, tirons-en toute la force et les leçons qu’elle nous a données pour faire de 2021 le changement que nous souhaitons voir dans nos vies !

“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”

Antoine Lavoisier

1 >   Le monde est composé de diversité

Qui a raison dans la différence ?

Tu le sais, tout le monde ne pense pas comme toi. Ce qui a du sens pour toi n’en a pas forcément pour quelqu’un d’autre. Une phrase, un geste, un comportement, des valeurs n’auront pas la même importance et la même signification pour toi que pour une autre personne. Et même si cela semble ringard à dire, beaucoup de personnes n’en comprennent pas forcément le sens profond…

Le monde est fait de diversité. Il ne t’est pas demandé d’adhérer à toutes ces différences ou de rester totalement neutre. Tu as, avec ta personnalité et ton histoire, ton propre avis sur ce qui t’entourre. Et c’est normal ! Mais gardes en tête que tout est une question de perception. Un exemple on ne peut plus simple : en voyant une  même couleur, certains te diront qu’ils voient du bleu, d’autres du vert et encore d’autres du turquoise. Pourtant, dans les faits, c’est bien la même couleur que tout le monde regarde. Mais chacun en a une perception légèrement différente. Est-ce qu’une personne a raison et les autres tort ? Non.

L’allégorie de la caverne

L’allégorie de la caverne de Platon, ça te dit quelque chose ? Tu sais, cette histoire qu’on t’a racontée en philo où des prisonniers d’une caverne sont persuadés d’observer la réalité absolue alors qu’en fait, ce ne sont que les ombres de la réalité qu’ils apperçoivent ? Cette magnifique allégorie sonne comme une leçon de tolérance : ce qui compte, ce n’est pas de savoir qui a raison mais de comprendre pourquoi la personne pense ou réagit de telle manière. Faire preuve d’écoute, d’empathie et de tolérance t’aidera dans la vie. Que ce soit pour ton évolution personnelle, dans tes relations sociales ou même dans ta vie professionnelle.

Nous avons 2 oreilles mais 1 bouche. C’est pour écouter 2 fois plus que ce que nous parlons. Tu gagneras en tolérance, en compréhesion du monde et en paix avec toi même et les autres. Tout est une question de point de vue, de perception.

La tolérance, source de bonheur

Essaies d’intégrer au fond de toi qu’il n’y a pas quelqu’un qui a raison et quelqu’un d’autre qui a tort et ce dans la quasi totalité des situations de ta vie. Cette personne a cette perception pour des raisons précises : un caractère, une personnalité, une sensibilité particulière, des évènements passés … Toutes sortes de raisons internes et externes peuvent expliquer ces différences. Et puis, les accepter est bien plus agréable à vivre et reposant que se batailler à savoir qui a raison ou qui a tort. Rester buté dans ton idée sans essayer de comprendre le comment du pourquoi des autres ne t’apportera pas le bonheur mais plutôt la rancune et l’incompréhension…

De mon point de vue, mieux vaut se réjouir de toutes ces différences que les blâmer. Après tout, c’est pour ça qu’on voyage non ? Pour découvrir des différences avec ce que nous connaissons de notre quotidien ?

croatie-chute-d-eau-plitvice

Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d’une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C’est ça la relativité.

Albert Einstein

suisse-voyage-apprendre-bonheur

2 >   L’amour ne blesse pas

Arrêtes de penser que l’amour blesse ou fait mal. Ce n’est pas vrai. Si tu souffres avec une personne, alors ne t’y accroches pas. C’est que même s’il y a de l’appréciation, ce n’est pas de l’Amour. Si une personne ou ta relation avec elle te blesse, alors comprends que tu peux aussi être blessé seul. Tu n’as pas besoin de cette personne.

“Seul ou mal accompagné ?”

On dit souvent qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné. Je trouve cette expression parfois blessante pour les personnes dont on décide de se détacher. Comme s’ils n’étaient pas “assez bien” pour nous ou comme s’ils étaient de “mauvaises personnes”. Mais en fait, cette expression ne juge pas la personne qui nous accompagne mais l’accompagnement... Autrement dit, si cette personne ou votre relation ne t’apporte pas ce qu’il te faut ou qu’elle ne t’est pas bénéfique et agréable comme tu en as besoin, alors autant continuer de faire face à certaines diffciultés seul. Car si tu es préoccupé par des éléments négatifs de ta relation avec une personne, tu investiras du temps et de l’énergie sur ces soucis-là. Au détriment de  ceux auxquels tu voudrais faire face toi-même quand tu es seul. Ce qui ne fait que reporter le problème au final…

Mettre de l’ordre dans sa vie sociale

Je ne dis évidemment pas de rayer toutes les personnes imparfaites de ta liste, au contraire ! Je pense qu’avec un regard critique et aussi objectif que possible sur tes proches, tu peux les apprécier pour leurs qualités et pour leurs imperfections justement. Toutefois, si certaines relations arrivent à un stade où tu t’en sens davantage mal que bien, peut-être est-il temps que vous preniez des chemins différents. Concrètement, si une relation te fait plus de mal que de bien, détâches-t-en.

Les étapes de la vie font que les relations naissent, changent, évoluent et s’éteignent tout au long de la vie. Il n’y a rien de mal à comprendre qu’une relation a atteint son potentiel maximal et qu’elle commence à déteindre sur le développement personnel des 2 personnes à partir d’un certain moment si ces 2 personnes évoluent différemment.

Les choses changent. Il est important de pouvoir l’accepter et de ne pas essayer d’immortaliser chaque personne, relation ou aspect de nos vies qu’on a pu apprécier à un certain moment dans une situation ou étape de vie précise.

amour-amitié-bonheur

3 >   Le bonheur d’aimer une personne

Aimer une personne ou son potentiel ?

Aimes la personne qu’il ou elle est et non pas son potentiel. Ne places pas d’espoir en quelqu’un sur base de ce que cette personne pourrait être, faire ou avoir. Aimes une personne pour ce qu’elle est, fait et a réellement. Il y a une nuance importante entre ces 2 concepts que certaines personnes ont parfois tendance à mélanger…

Pour toi

Fais-le pour toi-même d’abord. Car plus tu as des attentes précises concernant le potentiel d’une personne, plus tu as de chances d’être déçu. En effet, tu ne contrôles pas cette personne. Ne rends pas ton bonheur dépendant de celle-ci. Ne places pas d’espoirs personnels / internes sur une personne externe. Avec de la chance, elle pourrait te combler. Mais il y a fort à parier que ce ne sera pas le cas. Et puis, ce n’est pas SA responsabilité… J’en parle dans le point suivant.

Pour lui / elle

Ensuite, fais-le pour cette personne. En effet, en plaçant des espoirs précis sur son potentiel, tu ne vas que lui ajouter des poids et une pression dont elle se passerait bien. D’une part, la personne risque de ne pas se sentir considérée et appréciée dans son entièreté et notamment avec ses faiblesses et ses imperfections. Elle risque de perdre confiance en elle et en ses capacités. Elle risque d’avoir le sentiment d’être un leurre et de ne pas être connue et reconnue par toi pour ce qu’elle est vraiment. Et ce type de sentiments renforce les croyances limitantes telles que “je ne suis pas assez bien que pour être aimé(e)” etc., croyances très largement implantées dans le cerveau de beaucoup de personnes. Et puis, tu vas aussi inconsciemment lui mettre ne pression extérieure importante : elle ne voudra pas te décevoir ou risquer de perdre ton estime.

 

Bref…
Tout ça pour rappeler à quel point il est important de ne pas se perdre en amour.
Ne tombes pas amoureux d’un espoir ou d’un potentiel mais bien d’une personne réelle et entière… Une personne humaine.

bonheur-amour

4 >   Prends tes responsabilités

Ton bonheur, ta responsabilité

Arrêtes de remettre ton bonehur entre les mains des autres ou de la vie. Si tu veux être heureux ou atteindre d’autres objectifs de vie bien précis, il faut que tu t’en donnes les moyens toi-même. Personne ne te comprendra jamais aussi bien que toi-même. Personne ne saura aussi bien que toi-même ce qui te ferait plaisir ou du bien. Ne t’attends donc pas à ce qu’ils devinent pour toi ce que tu attends. Et puis même s’ils le devinaient, tu ne seras jamais aussi bien servis que par toit-même.

Si quelque chose arrive ou n’arrive pas, ce n’est pas la faute des autres, de ton patron, de ton copain, de ta mère ou de ton boss. Ni même celle de la pluie, de ton chat ou de quoi que ce soit. En fait, il y a quelque chose de suuuuuper important à intégrer quand tu veux prendre en main ta vie : c’est qu’il y a les choses sur lesquelles tu as un contrôle et celles sur lesquelles tu n’en as pas.

En gros, sois le leader de ta propre vie. N’attends pas que quelqu’un d’autre te rende heureux car personne ne te doit rien. De même, tu ne dois rien à personne.

N’essaies pas de contrôler l’incontrôlable

Les causes externes, tu ne les contrôles pas. Donc puisque tu ne sais de toute façon rien y changer, ça ne sert à rien de les rendre responsables de quoi que ce soit. Ce n’est pas en leur faisant porter le chapeau que tu vas avancer vers tes objectifs, quels qu’ils soient. Donc acceptes qu’il y ait des causes externes sur lesquelles tu n’as pas d’emprise et analyses plutôt la situation afin de voir comment tu peux tirer ton avantage de cette cause externe. Ta responsabilité sera alors de chercher, trouver et essayer d’utiliser à bon escient cet évènement causé par un élément externe à ta volonté.

En entrepreneuriat, on appelle ça le “pivot” : c’est la capacité à adapter ses plans aux imprévus à causalité externe en gros.

Rends-toi responsable de ce que tu fais ou non

Comme je l’expliquais, tu es dès lors responsable de tes actions et non-actions. Par exemple, si tu n’as pas atteint ton objectif de ventes ce mois-ci, ne blâmes pas la pandémie, les clients ou le mois de janvier parce que les gens n’ont plus d’argent. C’était de ta responsabilité de t’adapter à la situation actuelle et d’éventuellement changer de stratégie. Dès lors, vois plutôt la situation comme ceci : “je n’ai pas atteint mes objectifs. Comment aurais-je pu éviter cette situation ? Quelles stratégies aurais-je pu mettre en place?” etc.

Au lieu de te plaindre en reportant la faute sur des causes externes, trouves comment tu peux être responsable de ce qui se passe dans ta vie afin d’apporter les changements que tu veux y voir. De cette manière, tu agis concrètement et tu prends en main tes objectifs et ton bonheur.

 

Pour les erreurs comme pour les succès

De manière générale, il est essentiel que tu puisses analyser les causes “internes” de tes échecs mais également de tes succès ! Car si tu es responsable de ce que tu n’accomplis pas, tu es également responsable de ce que tu accomplis.

Ce n’est pas de la chance si tu as trouvé ce nouveau job. C’est que tu as travaillé pour, que tu as fait un bon entretien d’embauche, que tu as su montrer ta motivation ou que sais-je encore… S’il est important de pouvoir remettre en question tes erreurs, il est tout aussi essentiel de pouvoir être fier de tes réussites également.

prendre-ses-responsabilités

5 >   Fais ce qui te rend heureux,
pas ce qui te rend accepté

Oui, l’être humain est un être social et sans les autres, nous ne serions pas grand chose. Toutefois, tu es le seul à vivre avec ce mélange qui te définit : tes rêves, ta personnalité, tes forces et ton passé. Et puis surtout, tu seras le seul à éprouver remords et regrets sur ton lit de mort. Ce ne seront ni tes amis, ni ta famille, ni ton mari ou ta femme qui éprouveront ce mal-être profond provoqué par les regrets de ta vie…

Alors poses-toi les bonnes questions. Les choix que tu as pris, prends et prendras sont-ils dictés par ce qui te rend heureux ou ce qui te rend accepté dans ta société …?

fais-ce-qui-te-rend-heureux

6 >   Investis en toi-même

On est tous plus ou moins matérialistes, à des degrés différents. On a tous au moins l’un ou l’autre bien matériel qui nous est vraiment important. Toutefois, investir en soi-même plutôt que dans des biens matériels, des objets, des bien immobiliers ou même des loisirs est l’une des meilleures choses que j’ai appris cette année.

Avec le confinement, j’ai pris le temps de me former dans ce qui me tenait à coeur (des projets professionnels, mes études mais aussi en développement personnel). Ca demande du temps, de l’énergie et parfois aussi de l’argent. Mais le résultat est incomparable à tous les biens matériels du monde.

L’adage “l’argent ne fait pas le bonheur” doit pour moi toujours être suivi de “mais il y contribue fortement”. Je ne suis pas ici pour faire les éloges d’un mode de vie minimaliste. Mais par contre, il est indéniable que les plaisirs matériels sont la plupart du temps immédiats mais de court terme.

Appendre, un précieux cadeau

Opter pour investir en toi-même, c’est choisir un plaisir différé (donc qui viendra plus tard et non pas dans l’immédiat). Mais c’est également un plaisir de longue durée. En effet, tout ce que tu apprendras te servira à vie. Apprendre, c’est s’offrir de plus en plus d’outils à utiliser dans toutes sortes de situations afin d’atteindre des objectifs ou tout simplement le bonheur.

Si tu prends le temps de t’analyser toi-même, mieux te comprendre et te connaître, tu pourras ensuite mieux travailler à améliorer ce qui ne te plait pas ou ne te convient pas dans ce que tu es, ce que tu fais et ce que tu as.  Tu pourras utiliser tous ces apprentissages tout au long de ta vie car ce qui est appris ne peut pas t’être repris.

Apprendre, c’est selon moi s’approcher du bonheur car tu as de plus en plus de ressources à ta disposition pour comprendre, analyser et rectifier le tir. Et ce dans toutes sortes de domaines et de situations.

Apprendre le bonheur ? Oui mais apprendre quoi ?

Je te parle depuis le début de cet article d’apprendre le bonheur, d’apprendre à être heureux. Mais concrètement, au-delà de ces 8 conseils sur l’état d’esprit interne et la conception du monde qui t’entoure, comment apprendre… ?

En fait, il existe de nombreux types d’apprentissages… Pour l’instant, à seulement 24 ans, je me suis surtout penchée sur des apprentissages bien précis : des apprentissages de compétences (mes études, mes formations professionnelles, mes expériences aussi, etc.) et des apprentissages de mindset (autrement dit, d’état d’esprit). Ces derniers peuvent se traduire de plusieurs manières. Tu peux par exemple aller voir un conseiller d’orientation compétent si tu te sens perdu. Tu peux aussi décider de prendre une année sabbatique pour te retrouver et faire le point. Ou encore te contenter de suivre des personnalités qui t’inspirent sur leurs réseaux sociaux où ils te partagent du contenu gratuit (on appelle ça des mentors)… Il existe 10 000 façons de se former sur le mindset. Sois créatif, laisses-toi aller et choisis l’option qui te convient le mieux !

Quelques exemples de personnalités que j’apprécie de suivre sur les réseaux : Lily the Nomad, Bruno Maltor, David Laroche, Gaorgia Horackova, Chloé Bloom, Marie & Jake, et encore beaucoup d’autres …

bonheur-développement-personnel-voyage

Si tu songes à te former dans de nouvelles compétences pour atteindre ta liberté, n’hésites pas à découvrir mon article sur le sujet.

bonheur-développement-personnel-voyage

7 >   Donnes-toi les moyens d’atteindre tes objectifs

Apprends des personnes qui t’inspirent

Si tu veux atteindre des objectifs précis, donnes-toi les moyens d’y parvenir. J’explique dans cet article comment atteindre ses objectifs. Mais tu peux notamment t’aider des conseils et partages gratuits de personnalités qui t’inspirent comme je viens de le dire dans le point précédent. Ce type de personnalités te fait rêver tout en te donnant de la force et de la volonté pour continuer sans baisser les bras. Et généralement, ce sont des personnes qui de base étaient ordinaires comme toi et moi et qui sont devenues “extraordinaires” dans leur domaine.

Fies-toi à leurs parcours et à leurs conseils. Ca ne sert à rien d’écouter les conseils de personnes qui n’ont pas les mêmes visions ou ambitions que toi. Si tu veux devenir un grand cycliste, auprès de qui vas-tu aller chercher les conseils ? Auprès de tes parents et amis qui n’ont jamais fait plus de 2h consécutives de vélo ou auprès de grands sportifs qui ont déjà fait leurs preuves …?

Et bien dans le reste de ta vie c’est pareil. Ecouter les avis des uns et des autres ne pourra jamais te faire de mal. Toutefois, rappelles-toi que ceux qui ont réussi dans les domaines qui t’inspirent sont ceux qui doivent aussi inspirer tes choix.

 

Des choix différents pour des objectifs différents

Ne laisses pas la société guider ta vie. Si tu veux quelque chose de différent, donnes-toi les moyens d’y parvenir. Mais ces moyens seront très probablement différents de ceux de la majorité. Logique : les objectifs ne sont pas les mêmes…

Tu peux observer ton environnement, analyser tes erreurs, tes réussites, et celles des autres. Te mettre des objectifs. Essayer, analyser l’efficacité de tes stratégies. Les adapter ainsi que tes actions et ta mentalité si elles ne te donnent pas les résultats espérés. Prends tes responsabilités et deviens l’acteur de ta vie au lieu d’attendre que des éléments extérieurs t’offrent ce dont tu as besoin. Rien n’est trop grand. Si tu as un rêve différent de la majorité des gens, n’espère pas l’atteindre en faisant comme la majorité des gens… J’aime beaucoup cette citation d’Albert Einstein :

fais-ce-qui-te-rend-heureux

“La folie est de toujours se comporter de la même emanière et de s’attendre à un résultat différent.”

Albert Einstein

fais-ce-qui-te-rend-heureux

8 >   Rien ne se perd, rien ne se crée,
tout se transforme

Cette phrase bien connue de tous dès nos premiers cours de sciences est applicable à ta vie de tous les jours. Que ce soit des relations qui fleurissent ou qui fânent, des étapes de la vie qu’on a parfois du mal à laisser derrière nous, des imperfections qu’on a du mal à effacer… On retrouve ces transformations continuellement et dans tous les domaines de la vie.

Pour profiter du moment présent sans angoisser pour l’avenir ou regretter le passé, je pense qu’il est essentiel de prendre conscience que rien n’est immuable. Rien. Les choses, les sentiments, les faiblesses, les personnes vont et viennent et il n’y a rien de mal à ca. La vie et tout ce qu’elle contient est cyclique et c’est normal. Mieux vaut accepter les changements plutôt que de les voir comme des pertes ou tenter coute que coute de les garder intactes alors que ce n’est pas sa juste place.

Toute la beauté de l’éphémérité

L’immortalité et la constance n’ont rien à envier à l’éphémérité. Figer quelque chose (le temps, les relations, la nature, …) lui retire toute sa saveur. Une photo de vague ne sera jamais aussi belle que les mouvements incessants de la marée. La saveur divine d’un pasteis de nata en deviendrait écoeurante si nous ne pouvions plus que goûter à celle-ci et à aucune autre…. Des exemples, il y en a plein.

Le fait que quelque chose soit éphémère le rend parfait et savourable. Acceptons ces changements incessants et profitons-en !

bonheur-voyage-développement-personnel

Et finalement, dis toi que parfois le changement peut être douloureux. Grandir est difficile. Mais rien ne le sera autant que de rester dans une vie où tu n’appartiens pas…

chutes-d-eau-bonheur-voyage

A la poursuite du bonheur ?

Tu remarqueras que je cites à plusieurs reprises Albert Einstein (mais pas que !). Cet homme m’inspire en effet énormément dans sa sagesse et sa conception du monde, du bonheur, du développement personnel et des relations sociales. Autour de ses citations on retrouve de réels concepts qui me semblent essentiels à intégrer pour atteindre un état de bonheur, de plénitude et de reconnaissance. Un bonheur calme et apaisant. 

Bien évidemment, je n’estime pas du tout avoir atteint ce niveau de bonheur calme et apaisant. Toutefois, je me sens dans l’ensemble en parfaite harmonie avec qui je suis vraiment et avec mes idéaux. Je continue d’apprendre et d’essayer de nouvelles expériences ou de nouveaux états d’esprit pour continuer d’avancer. Et il y a encore pas mal de chemin. Mais je ne pense pas que l’objectif soit la finalité, mais plutôt de savoir qu’au quotidien je fais de mon mieux. Comme on dit souvent, le chemin importe davantage que la destination. Une belle image pour tous les voyageurs en quête d’eux-même !

N’hésites pas à me dire en commentaire ou en me contactant directement ce qui, pour toi, est essentiel à ce sentiment de bonheur.

Louise